IMPRIMER  |  FERMER

La commission européenne interrogée sur la fiabilité des passeports biométriques

Les députés européens ont demandé à la Commission européenne des explications

dans le cadre du projet  ; rédigée par Philippe OURLIAC, le 23 avril 2012 , mise à jour le 27 avril 2012 .

Identification

De www.infopeenne.eu Les passeports biométriques, qui contiennent des données comme les empreintes digitales, sont supposés plus difficiles à falsifier. Leur introduction devait diminuer la fraude et les trafics en tous genres. Hélas, un nombre toujours très élevé de passeports sont falsifiés…

Les députés européens ont demandé à la Commission européenne des explications. Le débat se déroulera le jeudi 26 avril 2012 après-midi.

Les passeports biométriques ont été introduits en 2004 par l’UE afin de lutter contre la fraude. Ils doivent contenir, par exemple, empreintes digitales ou image faciale.

Aujourd’hui, en France, on estime qu’entre 0,5 et 1 million de passeports sur les 6,5 millions en circulation seraient faux car obtenus au moyen de documents falsifiés. Aux Pays-Bas, une étude menée sur plus de 400 passeports révèle que les empreintes digitales sont inutilisables dans plus de 20 % des cas.

Lire la suite : www.infopeenne.eu

www.infopeenne.eu est le volet veille du projet "HUB du numérique territorial" cofinancé par Europ’Act (voir la présentation)


Document OTeN, licence d'utilisation sur www.oten.fr